Vers un avenir durable pour le secteur des courses de chevaux

Au cours des huit derniers mois, le gouvernement, OLG et l’OHRIA ont travaillé de près sur des enjeux clés de l’intégration des courses de chevaux.

Toutes les parties dialoguent avec le secteur sur des enjeux d’intérêt mutuel. Ces discussions ont permis d’accomplir beaucoup de travail. OLG, qui rencontre régulièrement le secteur, définit la place des courses de chevaux dans le cadre de la modernisation et jette les bases de la réussite du secteur.

OLG compte une nouvelle division, Courses de chevaux, dirigée par un nouveau vice‑président principal. Cette division élabore une stratégie de commercialisation comarquée et prépare le lancement de produits sur le thème des chevaux par ses canaux de ventes de loterie et sur Internet. OLG a également signé des baux avec presque tous les hippodromes de l’Ontario qui accueillent un établissement de jeu.

De plus, la fusion réglementaire de la Commission des courses de l’Ontario et de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario progresse, et le plan quinquennal de partenariat des courses de chevaux du gouvernement continue de soutenir le secteur.

La prochaine étape portera sur l’élaboration d’un modèle financier qui établira un cadre de financement à long terme. Il s’agira notamment d’explorer des options qui contribueront à établir la confiance économique de manière transparente et responsable, au-delà de 2019.

Le gouvernement a demandé à OLG de soumettre des recommandations sur cette question d’ici la fin de l’année. Cal Bricker, vice-président principal, Courses de chevaux, à OLG dirige une discussion collaborative avec le secteur à ce propos.

Les courses de chevaux sont vitales pour les collectivités rurales de l’Ontario et constituent une part importante du riche héritage de notre province. La collaboration constante entre OLG, le secteur des courses de chevaux et le gouvernement de l’Ontario aidera à créer un secteur viable dans la province pour les générations à venir.