SOCIÉTÉ DES LOTERIES ET DES JEUX DE L’ONTARIO FUTURE STRUCTURE DE DIRECTION DÉCLARATION DE PAUL V. GODFREY,PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION D’OLG

Lorsque les premiers membres du nouveau conseil d’administration d’OLG ont été nommés, j’ai demandé aux représentants des médias de prendre une photographie mentale d’OLG en vue de la comparer à l’image qu’elle projetterait dans les prochaines années. J’ai le plaisir de présenter, moins d’un an plus tard, un portrait d’OLG radicalement différent.

Le nouveau conseil, dont les compétences et l’expérience pourraient se comparer à n’importe quel autre conseil au Canada, s’est employé à diriger la transformation à la grandeur de la Société. Jamais, m’a t on dit, de toute l’histoire d’OLG n’avait-on vu un tel dévouement chez ses administrateurs.

Ce type de prudence et d’attention est nécessaire avec un organisme de la taille et de l’envergure d’OLG. Ses 18 000 employés directs et indirects travaillent fièrement à produire plus de 6 milliards de dollars en produits financiers chaque année, montant qui, selon des reportages des médias, place OLG parmi les 60 meilleures entreprises au Canada. OLG verse près de 2 milliards de dollars à la province, qui investit ce montant dans le soutien des hôpitaux, de l’éducation, du sport amateur, de la culture et des organismes de bienfaisance.

Par ailleurs, OLG injecte annuellement 1,6 milliard de dollars de plus dans l’économie de l’Ontario. Ce montant comprend près de 445 millions de dollars attribués l’an dernier seulement aux municipalités qui accueillent nos établissements de jeu et au secteur des courses de chevaux. Près de 200 millions de dollars de plus ont été versés en commissions aux 10 000 détaillants qui vendent nos produits de loterie.

Le conseil croit qu’OLG est capable de résultats et d’efficacité encore meilleurs. À cette fin, il a mis sur pied et doté en personnel des sous-comités du conseil entièrement nouveaux supérieurs à la norme, notamment le Comité du budget et des finances.

Dans la foulée de ses efforts visant à transformer la culture, le conseil a lancé la première phase de la transition vers une nouvelle structure de direction plus efficace. Cette structure comprendra moins de postes – passant de dix actuellement à sept ultérieurement – et sera assortie d’un niveau de responsabilité plus grand. Elle aura à sa tête quatre dirigeants clés d’un niveau plus élevé que les autres : un nouveau président et chef de la direction au rôle élargi et plus complexe, et trois nouveaux postes de vice président directeur. Cette équipe de haute direction restructurée dotée de responsabilités accrues coûtera au contribuable environ la même chose que la structure précédente, sinon moins. Malgré certains coûts de transition, le conseil prévoit réaliser des économies au cours de la première année. Les avantages accordés à la direction seront éliminés de cette nouvelle structure, une décision qu’OLG avait prise avant même la récente annonce du gouvernement.

Le conseil a choisi Tom Marinelli pour occuper le poste de vice président directeur, dirigeant principal, Transformation, et dirigeant principal, Information. Depuis longtemps au service d’OLG, M. Marinelli a dispensé de précieux services au cours des derniers mois à titre de président directeur général intérimaire. Le conseil a aussi nommé Preet Dhindsa, dirigeant compétent et expérimenté, au poste de vice-président directeur, dirigeant principal, Administration, et dirigeant principal, Finances. En ce qui concerne la dotation de ces deux postes et de ceux qui restent à combler, nous collaborons avec un cabinet réputé en recrutement de cadres et en ressources humaines.

Ensemble, le conseil et cette nouvelle équipe de haute direction travailleront non seulement à accroître l’efficacité de la Société, mais également à répondre aux exigences du mandat récemment élargi par le gouvernement. Ce mandat renouvelé inclut la démarche menant au lancement en 2012 du jeu en ligne, processus que supervisera le Comité de responsabilité sociale nouvellement mis sur pied par le conseil. Nous travaillons actuellement à l’établissement d’un nouveau secteur d’activité au sein de la Société et d’une nouvelle norme visant à rendre le jeu en ligne sûr, sécurisé et responsable au sein du secteur du jeu en général. En définitive, notre objectif est de récupérer le demi milliard de dollars que les résidents de l’Ontario dépensent au jeu en ligne chaque année à l’extérieur de la province.

Un an plus tard, la nouvelle image d’OLG prend forme. Nous bâtissons une entreprise efficace, transparente, moderne, attentive à ses partenaires, rentable et à la recherche – dans chacun de ses secteurs d’activité – des meilleures pratiques.

OLG est l’organisme provincial responsable des établissements de jeu et des loteries provinciales en Ontario. Depuis 1975, les loteries, les casinos dans les complexes de villégiature, les salles de machines à sous OLG et les casinos OLG ont généré des revenus de plus de 32 milliards de dollars au profit de la province. Ces revenus du jeu soutiennent les hôpitaux, les activités de sport amateur, récréatives et culturelles, les collectivités, les programmes prioritaires provinciaux comme les soins de santé et l’éducation, ainsi que les organismes de bienfaisance et sans but lucratif locaux et provinciaux de l’Ontario par l’entremise de La Fondation Trillium de l’Ontario.

 

Dépasser ses limites, ce n’est plus du jeu.

LA LIGNE ONTARIENNE D’AIDE SUR LE JEU PROBLÉMATIQUE 1-888-230-3505

Available in English

-30-